Les bons conseils pour conduire au printemps en toute sécurité !

0
282
Conseils pour conduire au printemps

Au printemps, nous sortons d’une longue saison hivernale de courtes journées et de longues nuits où les conditions météorologiques limitent le trafic et provoquent un effet supplémentaire de prudence et de prudence aux conducteurs. Puis arrivent les beaux jours et les températures plus chaudes dans lesquelles nous avons tendance à détendez-vous au volant.

Mais attention, le printemps est par excellence la saison de temps instable et nous pouvons passer de profiter du soleil à de fortes pluies en quelques minutes seulement. C’est pourquoi le taux d’accidents augmente, car inconsciemment, nous sommes moins prudents juste au moment de l’année où se produisent les changements météorologiques les plus brusques.

Le printemps est aussi la saison de les allergies. Et un éternuement au mauvais moment peut être très dangereux si vous conduisez. Par conséquent, au printemps, il est essentiel respirer de l’air pur au volant.

Quelle meilleure façon de le faire que de s’arrêter à votre atelier de confiance pour qu’ils fassent une mise au point du système de climatisation et que vous vérifier le filtre de cabine? Soit dit en passant, vous préparez le véhicule à tout changement des conditions météorologiques typiques de cette période. Voici quelques conseils pour éviter les allergies dans la voiture.

Des études cliniques ont montré que contamination de substances agressives car les voies respiratoires du véhicule peuvent être jusqu’à six fois plus hautes à l’intérieur qu’à l’extérieur de la voiture. Les personnes allergiques le savent très bien. Des muqueuses irritées, des démangeaisons oculaires, des maux de tête … sont quelques-uns des symptômes les plus fréquents.

Notre pays, en outre, se trouve dans l’une des pires zones géographiques d’Europe pour ceux qui souffrent d’allergies printanières. Surtout aux graminées, qui est le type d’allergie qui touche 77% des personnes allergiques dans la péninsule. L’allergie n’empêche pas de conduire, mais jusqu’en juin les niveaux de pollen les plus élevés de l’année vont être enregistrés, il faut donc prendre des précautions. Aujourd’hui le antihistaminiques ils ne sont pas aussi somnolents qu’il y a des années, mais consultez toujours votre médecin au sujet du Effets secondaires et lisez bien la notice avant de prendre la route.

Conseils sur les changements météorologiques

La DGT propose des recommandations pour maintenir la sécurité de conduite dans ces conditions météorologiques défavorables, car les averses, le brouillard ou la grêle peuvent nous surprendre dans ces mois, qui doivent s’ajouter aux conditions de conduite par beau temps, qui peuvent se résumer comme suit:

  • Respectez les panneaux et Limites de vitesse, à la fois spécifiques et génériques.
  • Sauver la distances de sécurité entre véhicules, c’est-à-dire celui qui nous permet de nous arrêter sans heurter celui qui nous précède en cas de freinage brusque. Pour le calculer sur routes sèches avec une bonne visibilité, la règle du carré peut être appliquée: divisez la vitesse par dix et mettez-la au carré (en cas de routes mouillées, la distance doit être double):
    À 50 km / h: 50/10 = 5. 5 × 5 = 25 mètres.
    À 120 km / h: 120/10 = 12. 12 × 12 = 144 mètres.

Avec la pluie

Nous vous rappelons les points clés de nos conseils pour conduire sous la pluie:

  • Allume le feux de croisement être vu.
  • Utilisez les essuie-glaces et dirigez le chauffage aux fenêtres pour éviter la formation de buée.
  • Ne dépassez pas inutilement.
  • Ne freinez pas brusquement pour éviter l’aquaplanage.
  • Augmentez la distance de sécurité.
  • Si la pluie est très intense, arrêtez-vous avec beaucoup de prudence sur la route. Ne quittez pas le véhicule si nous ne sommes pas sûrs de pouvoir nous rendre dans un abri ou un lieu habité pour demander de l’aide.

Avec grêle

  • Maintenez une attention permanente aux éventuels dérapages.
  • Allumez les feux de croisement pour être vu.
  • Diminuez lentement le la vitesse éviter de toucher le frein.
  • Éviter accélérations, décélérations et dépassements.
  • Augmenter le distance de sécurité.
  • Si nécessaire, arrêtez la voiture hors de la route.

Brumeux

Voici les points clés de nos conseils pour conduire dans le brouillard:

  • Allume le feux de croisement et les phares antibrouillard.
  • Adapter le la vitesse et la distance de sécurité.
  • Ne suivez pas de près un autre véhicule. Regarde le feux de freinage de celui qui nous précède.
  • En cas de incidence, allumez les doubles clignotants, les phares et les antibrouillards.
  • Si c’est très dense Prenez les marquages ​​routiers à droite de la route comme référence.
  • Portez une attention particulière à la présence éventuelle de deux-roues et de piétons, moins visibles dans le brouillard.

Source: DGT, RACE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here