À quoi ressemblent les voitures électriques de l’Extreme E?

0
438
À quoi ressemblent les voitures électriques de l'Extreme E?

Il y a moins au début de la Extrême E, la nouvelle compétition tout-terrain électrique qui promet d’être captivante. C’est pourquoi nous avons revu à quoi ressemble ce test et le nouveau format de leurs courses, ainsi qu’un résumé du calendrier de cette première saison et des équipes qui vont s’affronter. La prochaine étape consiste à parler de voiture électrique qui se joueront dans ce championnat, nous allons donc les analyser au niveau technique et lister leurs capacités.

Tout d’abord, il faut dire que l’Extreme E est une compétition avec une seule voiture, un format similaire à celui présent en Formule E. Toutes les équipes ont à Odyssée 21, un SUV électrique qui a reçu les modifications pertinentes pour pouvoir affronter tous les défis de cette course tout-terrain. Il a été développé par la société Technologie Spark Racing, a été introduit en 2019 et a été testé dans différents contextes depuis.

Les exigences initiales pour le développement de cette Odyssey 21 est qu’elle soit entièrement électrique, de nature tout-terrain, qui avait des chiffres de puissance et de couple élevés, et qu’il était plus capable que quiconque dans sa classe. Le résultat est ce « E-SUV » fait à partir de zéro, avec des mesures qui vont jusqu’à la 4,401 mm de long, une étonnante largeur de 2 300 mm et une hauteur de 1 864 mm. L’empattement est de 3 001 mm et la garde au sol est de 450 mm.

Il est composé d’un châssis tubulaire en acier allié renforcé au niobium, qui intègre une structure de collision et une cage de sécurité pour répondre aux exigences de la FIA. Il se distingue par son suspensions à double triangulation avec amortisseurs mono-amortisseurs réglables sur trois positions. Le débattement de cette suspension est de 385 mm, elle sera donc prête à affronter tout type de terrain. Il le fera également avec les étriers à six pistons Alcon et la direction électrique.

Bien que probablement le plus intéressant soit le Moteur électrique de 544 ch et 920 Nm couple avec lequel il est capable d’atteindre des performances impressionnantes. L’Odyssey 21 de l’Extreme E accélère de 0 à 100 km / h en 4,5 secondes et est capable d’atteindre une vitesse de pointe de 200 km / h. Il est dit que les batteries sont fournies par Williams Advanced Engineering, mais leur capacité ou l’autonomie que les voitures obtiennent avec elles ne sont pas précisées. Ce qui est clair, c’est que la voiture doit peser 1 650 kg.

Un autre fait surprenant à propos des voitures Extreme E est leur capacité à surmonter des pentes allant de 80 ° à 130 ° dénivelé, en fonction du terrain. Les pneus tout-terrain créés spécialement pour la course y contribueront beaucoup. Pneus Continental. Ce partenaire a travaillé pour créer quelque chose qui s’adapte aux emplacements extrêmes de la compétition et a ajouté sa technologie ContiConnect afin que les équipes et les pilotes puissent surveiller les données des pneus en temps réel.

Toutes les équipes Extreme E auront cet Odyssey 21, qu’elles pourront ensuite personnaliser faire un développement individuel dans des domaines tels que la gestion du moteur, l’onduleur ou certaines parties du corps. Pour cela, ils ont déjà fait un phase de tests intensifs qui les a emmenés dans des endroits comme Dakar, l’Arabie saoudite, les installations du Château de Lastours ou Motorland Aragón. Le 3 avril, nous verrons comment chacun atteint le premier test de la compétition.

Cristina GutierrezLe pilote du Team X44 avec Sébastien Loeb nous a déjà donné récemment quelques premières impressions sur l’Extreme E et l’Odyssey 21 dans une interview intéressante. Nous vous laissons le soin de tirer des conclusions:

Galerie de photos:

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here